Previous Next

Projet Paiement pour Services Environnementaux (PSE) en Côte d'Ivoire du programme COCOALIFE

I/ OBJECTIF DU PROJET

Le projet qui s’inscrit dans le cadre du programme Cocoalife, vise à améliorer simultanément la productivité agricole, la sécurité alimentaire et les conditions de vie des planteurs tout en assurant la préservation des forêts restantes et la conservation de la biodiversité dans les bassins d’approvisionnement de Mondelez.

En plus de cet objectif principal, le projet atteindra également les objectifs suivants :

  • Contribuer à la conservation des derniers blocs forestiers naturels restants et à la restauration des forêts classées et des forêts dégradées;
  • Promouvoir l’agroforesterie dans les plantations de cacao afin d’améliorer la résilience des plantations de cacao;
  • Planifier et aménager durablement les terres et les territoires;
  • Améliorer les conditions de vie des producteurs par la diversification agricole.

II/ RESULTATS ATTENDUS

Les résultats attendus sont les suivants :

  • Réalisation d’au moins 5100 hectares d'agroforesterie à base de cacao pour 2550 planteurs de cacao soit environ 2ha/planteurs avec au moins 30 plants/hectare;
  • Reboisement d’au moins 600 hectares de forêts avec des essences à vocation bois-énergie et bois d'œuvre;
  • Contribution à la conservation d’au moins 300 hectares de forêts naturelles communautaires dans au moins 10 villages.

III/ LES COMPOSANTES DU PROJET

Le projet vise 4 composantes suivantes :

  1. Mise en place du cadre organisationnel pour le programme PSE

    Les structures nationales et locales avec du personnel qualifié, formé et mobilisé sont opérationnelles pour la mise en œuvre du projet PSE.

  2. Information et implication des populations locales

    Une masse critique d'acteurs de la zone (au moins 5 coopératives, 25 villages, 5000 planteurs de cacao et 50 000 membres de communautés) sont informés et impliqués dans la transition vers une cacaoculture amie de la forêt.

  3. Faciliter l'élaboration de Plans Locaux d'Utilisations des Terres Durables (PLUTD)
    Au moins 5 PLUTD sont élaborés, de manière participative, et les besoins en plants forestiers sont anticipés (pépinières)

  4. Passer des contrats PSE individuels et collectifs dans les territoires des PLUTD
    Les acteurs dans les 5 PLUTD sont aidés via des contrats individuels et collectifs de PSE combinant reboisement, agro-foresterie, conservation et régénération naturelle

 


Print   Email